Histoire

Le village de Kertzfeld est situé à 2 km au Nord-Ouest de Benfeld, sur la route départementale 5 qui relie Rhinau à Barr. 

La superficie du ban communal est de 943 hectares dont 1/3 occupé par la forêt. Le village, situé à une alitutde de 160 mètres s'est développé de part et d'autre du ruisseau, la Scheer, au contact de deux types de milieux : à l'est la bordure occidentale de la Basse Terrasse recouverte de loess et constituant la terre de grande culture ; à l'ouest, le Bruch de l'Andlau où l'on côtoie herbages, bosquets et forêt. La Scheer est née d'une diffluence du Giessen, en amont de Scherwiller, et arrose le ban sur une longueur de 7 km environ.

Kertzfeld a son histoire, sa culture, ses traditions et détient un patrimoine historique, culturel et artistique souvent méconnu. 

Le village de Kertzfeld est une très vieille localité qui était depuis des temps immémoriaux et jusqu'à la Grande Révolution, une terre qui dépendant de l'Evêché de Strasbourg. Des vestiges retrouvés lors de recherches historiques datant de l'âge de bronze, de l'époque Gallo Romaine et Mérovingienne, attestent que le village était occupé par de vieille peuplades. La première mention de Kertzfeld (Kercenvelt) apparâit en 1187.

Après l'effondrement de l'empire romain au 5ème siècle, des groupes de famille ou des tribus venaient s'installer en Alsace suivant l'antique mode germanique pour former diverses communautés. On admet que le village de Kertzfeld s'est développé autour de l'emplacement de l'église qui était sans aucun doute un cimetière fortifié.

Le XVIème siècle bouleversa profondément la vie de la populaiton et marqua un tournant dans la vie de Kertzfeld. D'abord par la guerre des paysans en 1524, puis par l'introduction de la réforme protestante en 1543, la scission dans l'église chrétienne avec ses conséquences.

Durant la Grande Guerre de 1914-1918, à Kertzfeld, la transition du régime allemand vers le régime français s'est faite, semblet-t-il sans difficulté majeure. Le retour au foyer des soldats et des prisonniers de guerre raviva l'économie générale qui était essentiellement agricole.

Puis, à partir de 1936, à Kertzfeld, on s'inquiète de la propagande nazie menée par la proche Allemagne. Ce n'est que le 2 décembre 1944 que les troupes françaises de la 2ème Division Blindée sous le commandement du Général Leclerc pénètrent dans notre village pour définitivement le libérer. Lentement la vie sociale, économique et politique se normalise. La reconstruction exige de multiples efforts de chacun. Une partie de la population travaillait au chemin de fer et dans les usines textiles de Huttenheim.

Un patrimoine immobilier avec plusieurs belles maisons à colombages du XVIIr et XVIIIe siècles, son église et son presbytère de la même époque rehaussent le cachet de ce village.


 Les armes de Kertzfeld se blasonnent ainsi :

"Coupé : au premier d'or à l'étoile de six rais de sable, au second d'azur plain"

ImprimerObtenir la version pdf de la pageEnvoyer à un amiContactPlan du site